L'ostréiculture à Carnac

Savez-vous où déguster des huîtres au goût inimitable avec des notes d'amandes et/ou de noisettes salées ? En Bretagne bien sûr... Et pourquoi pas le long de l'Anse de Pô lors de votre venue au camping Le Dolmen ? Connaissez-vous l'histoire de l'huître en France et en Bretagne ? Les ostréiculteurs de Carnac vous proposent visites, ventes et dégustations sur place de cette perle rare venue tout droit de l'océan. Lors d'une dégustation, vous apprécierez le cadre authentique et la vue imprenable sur l'Anse du Pô.

Les ostréiculteurs de l'Anse du Pô à Carnac

Les ostréiculteurs sont nombreux en Bretagne Sud. Niché entre la Baie de Quiberon et le Golfe du Morbihan, Carnac est l'un des premiers sites dédié à la conchyliculture. Cette culture des coquillages est dédiée quasi-exclusivement à l'ostréiculture. L'Anse du Pô se situe à l'extrémité de la Baie de Quiberon. C'est l'un des quartiers ostréicoles les plus importants de Bretagne. Près de 2500 hectares sont exploités par une trentaine de producteurs. C'est ici que les paysans de la mer vous font découvrir leurs parcs à huîtres et vous apprennent l'histoire, l'art et la manière de les élever. Du naissain jusqu'à votre assiette, vous serez incollable sur l'huître de Carnac ! Quant au goût inimitable, avec du pain, du beurre salé et un verre de vin blanc, c'est un régal ! Et pourquoi pas tenter de faire la route touristique de l'huître à pied ou à vélo, entre mer, ria et Golfe du Morbihan ?

Huîtres creuses ou huîtres plates ? Quelle histoire !

Savez-vous que l'huître indigène et originelle des côtes françaises est l'huître plate ? Communément appelée "Belon", elle est connue depuis l'antiquité. Cueillie sur le littoral, elle était expédiée jusqu'à Rome où elle était très appréciée. Ce n'est qu'au XVIIe siècle que se développe une première culture d'huîtres dans les réservoirs de marais salants de la côte atlantique. Pour faire face à la pénurie d'huîtres plates, les arcachonnais importent vers 1860 des huîtres portugaises. Cette huître robuste croît vite et supplante rapidement l'huître plate qui connaît une forte mortalité dans les années 1920. Dans les années 1970, l'huître creuse japonaise fait son apparition en France et détrône l'huître portugaise. C'est l'huître creuse japonaise qui est la plus cultivée en France aujourd'hui... Mais son goût est loin de l'huître plate Belon de Bretagne.

Les huîtres plates dites "Belon" ont du pot de grandir dans l'Anse de Pô

L'huître du Bélon, réputée par les grands gastronomes, possède une rare finesse en bouche. Son croquant, son goût si particulier vient du fait qu'elle ne voit quasiment jamais le jour. Son développement se fait en deux temps. Pendant trois ans, les huîtres se développent dans une eau totalement iodée comme dans le Golfe du Morbihan, en Bretagne Sud. Elle grandit au fond de la mer entre 10 et 15 mètres de profondeur. Elles sont ensuite acheminées dans la Ria du Bélon pour finir leur développement. Grâce au mélange de l'eau iodée et de l'eau douce, elles acquièrent ce goût inimitable d'amande noisette et cette finesse extrême en bouche. Alors creuse ou plate ? Les deux mon capitaine !

Photo : Ostréiculture à Carnac, Baie de Quiberon (crédit : Rivesdereve.com)